Quels sont les examens et analyses indispensables pour diagnostiquer une céphalée ?

diagnostiquer une céphalée

Parmi les troubles communs qui peuvent arriver à n’importe qui, les céphalées font partie de la liste. Il s’agit d’un mal qui atteint énormément la région crânienne. Le patient souffrant de céphalées ressent ainsi de fortes douleurs au niveau de sa tête, à l’intérieur même. En général, cette maladie est plus communément connue sous les termes de maux de tête. Mais à part les douleurs insupportables au crâne, comment vraiment savoir qu’une personne est atteinte de céphalée ? Existe-t-il des examens approfondis à réaliser ? Détails !

Les examens cliniques minimaux réalisés lors de la première consultation

Durant une première visite chez le médecin, la consultation se présente sous la forme d’un examen minimal. Le patient est soumis à quelques tests réguliers et classiques. La prise de température, de fréquence respiratoire et cardiaque, une auscultation pulmonaire par l’utilisation du stéthoscope… Certaines parties du corps du patient sont parfaitement examinées par le médecin pour déceler les symptômes de la céphalée. Des zones d’œdème sont identifiées sur le cuir chevelu. La tête du patient est palpée par le praticien pour rechercher des possibles douleurs. Le rachis cervical, les cavités nasales, le fond de l’œil… L’état de santé de ces zones est méticuleusement évalué.

Les examens d’imagerie, un moyen pratique utilisé pour déceler les céphalées

Les symptômes comme des douleurs de migraines intenses ou la température ne peuvent pas seulement suffire à diagnostiquer les céphalées. Certains médecins veulent réaliser des examens plus poussés pour attester la présence de ce trouble. La manifestation des céphalées en maux de tête n’est pas le seul indice qui aide les praticiens à découvrir la présence de ce mal chez un patient. Ce dernier doit faire un scan ou une IRM, réaliser un examen d’électroencéphalogramme ou une radiographie. Le scan de la tête est une forme d’examen d’imagerie qui permet d’étudier minutieusement l’état de santé au niveau du crâne. Afin de connaitre parfaitement le degré des céphalées, s’il s’agit d’un primaire ou d’un secondaire, des examens neurologiques supplémentaires sont adéquats. De plus, ces examens permettent aussi aux médecins de diagnostiquer la présence d’autres pathologies de la tête. Une tumeur, un abcès ou une méningite peut être repéré après des examens d’imagerie méticuleux.

L’analyse LCR, un passage obligé pour un diagnostic complet de céphalées

L’analyse LCR est connue sous le terme de ponction lombaire. Il s’agit d’une sorte de prélèvement de liquide céphalorachidien qui est réalisé au niveau des deux vertèbres. Les médecins utilisent une aiguille fine pour prélever un échantillon de votre liquide céphalorachidien situé au bas du dos. En cas de céphalées, l’analyse sera positive. Cette analyse est vraiment complémentaire aux examens d’imagerie. Si les symptômes de céphalées sont plus avancés, passer par l’analyse LCR est obligatoire. Si l’IRM indique que le patient souffre de céphalées en coup de tonnerre, il est indispensable de réaliser l’analyse LCR. Cela permet d’avoir des résultats plus précis. Afin que les médecins prescrivent le traitement idéal et efficace pour guérir rapidement un patient souffrant de céphalées, la précision de ces résultats est d’une grande importance.

3 moyens efficaces pour soigner une céphalée de tension

céphalée de tension

Des maux de tête réguliers ? Un grand mal de crâne qui ne s’estompe pas après la prise d’aspirine ou de paracétamol ? De quoi s’agit-il donc ? Des maux de tête à répétition sont un mal commun qui porte le nom de céphalée de tension. Ce type de trouble au niveau de son crâne constitue un trouble des tensions des muscles situés dans la partie péricrânienne. À cause d’une posture non adéquate ou d’une vie trop stressante, ces tensions peuvent apparaitre facilement. Que faire pour résoudre ce problème de migraine ponctuel ? Découvrez trois méthodes pratiques pour soulager vos maux de tête céphalées de tensions.

1. Prendre les médicaments indispensables pour atténuer ses maux de tête

Lorsqu’un individu ressent une énorme migraine, il a tendance à prendre des aspirines ou des paracétamols. Ces médicaments ne sont pas très adéquats pour soulager parfaitement une céphalée de tension. À part ces remèdes, il existe d’autres formes de traitements plus performants permettant de soigner une céphalée de tension. N’hésitez pas à consulter votre médecin pour connaitre ces autres médicaments et obtenir une ordonnance adaptée à votre état de santé ! Sachez que le milieu des traitements médicamenteux regorge de nombreux types d’antalgiques. Avec les conseils d’un praticien, vous pouvez connaitre le bon antalgique idéal pour votre corps et votre santé. En plus, une consultation vous permet de connaitre la bonne quantité à absorber pour des médicaments anti-migraines. Un surdosage peut mener à des effets secondaires indésirables. À noter que si vous recherchez un médicament qui agit immédiatement, les aspirines en version effervescente sont les plus appropriées. Ces médicaments ont aussi pour avantage de limiter l’agression du tube digestif du patient.

2. S’adonner à la pratique de la sophrologie pour calmer ses céphalées de tension

La sophrologie s’inscrit parmi les meilleurs traitements tendance actuellement. Il s’agit d’une pratique de la médecine alternative qui permet de résoudre différents problèmes de santé. Sachez que les céphalées de tension font aussi partie des inconvénients de santé qu’il est possible de soigner avec la sophrologie. Grâce à des séances de manière régulière, vous pouvez réussir à mieux contrôler vos maux de tête. Pas besoin de prendre des médicaments ! Avec une pratique fréquente de sophrologie, soulager ses céphalées de tension est simple comme tout.

3. Adopter des mesures de prévention pour éviter de souffrir de céphalées de tension

Si vous n’êtes pas encore atteint de céphalées de tension, mieux vaut s’assurer de ne jamais être touché par ce mal. Comment faire ? La meilleure solution pour éviter ces maux de tête insupportables consiste à connaitre les différents facteurs entrainant cette maladie. En premier lieu, il y a le stress. C’est pourquoi bien gérer son stress est d’une grande importance pour maitriser l’apparition de céphalées de tension. Plusieurs techniques peuvent être conseillées par des spécialistes en la matière. N’hésitez pas à les contacter ou prendre un rendez-vous pour savoir gérer son stress. En deuxième lieu, savoir se relaxer et prendre soin de soi est une mesure nécessaire. Allongez-vous tranquillement sur le canapé ou sur un tapis. Commencez à respirer calmement et à vider votre esprit.