Quels sont les examens et analyses indispensables pour diagnostiquer une céphalée ?

Quels sont les examens et analyses indispensables pour diagnostiquer une céphalée ?

Parmi les troubles communs qui peuvent arriver à n’importe qui, les céphalées font partie de la liste. Il s’agit d’un mal qui atteint énormément la région crânienne. Le patient souffrant de céphalées ressent ainsi de fortes douleurs au niveau de sa tête, à l’intérieur même. En général, cette maladie est plus communément connue sous les termes de maux de tête. Mais à part les douleurs insupportables au crâne, comment vraiment savoir qu’une personne est atteinte de céphalée ? Existe-t-il des examens approfondis à réaliser ? Détails !

Les examens cliniques minimaux réalisés lors de la première consultation

Durant une première visite chez le médecin, la consultation se présente sous la forme d’un examen minimal. Le patient est soumis à quelques tests réguliers et classiques. La prise de température, de fréquence respiratoire et cardiaque, une auscultation pulmonaire par l’utilisation du stéthoscope… Certaines parties du corps du patient sont parfaitement examinées par le médecin pour déceler les symptômes de la céphalée. Des zones d’œdème sont identifiées sur le cuir chevelu. La tête du patient est palpée par le praticien pour rechercher des possibles douleurs. Le rachis cervical, les cavités nasales, le fond de l’œil… L’état de santé de ces zones est méticuleusement évalué.

Les examens d’imagerie, un moyen pratique utilisé pour déceler les céphalées

Les symptômes comme des douleurs de migraines intenses ou la température ne peuvent pas seulement suffire à diagnostiquer les céphalées. Certains médecins veulent réaliser des examens plus poussés pour attester la présence de ce trouble. La manifestation des céphalées en maux de tête n’est pas le seul indice qui aide les praticiens à découvrir la présence de ce mal chez un patient. Ce dernier doit faire un scan ou une IRM, réaliser un examen d’électroencéphalogramme ou une radiographie. Le scan de la tête est une forme d’examen d’imagerie qui permet d’étudier minutieusement l’état de santé au niveau du crâne. Afin de connaitre parfaitement le degré des céphalées, s’il s’agit d’un primaire ou d’un secondaire, des examens neurologiques supplémentaires sont adéquats. De plus, ces examens permettent aussi aux médecins de diagnostiquer la présence d’autres pathologies de la tête. Une tumeur, un abcès ou une méningite peut être repéré après des examens d’imagerie méticuleux.

L’analyse LCR, un passage obligé pour un diagnostic complet de céphalées

L’analyse LCR est connue sous le terme de ponction lombaire. Il s’agit d’une sorte de prélèvement de liquide céphalorachidien qui est réalisé au niveau des deux vertèbres. Les médecins utilisent une aiguille fine pour prélever un échantillon de votre liquide céphalorachidien situé au bas du dos. En cas de céphalées, l’analyse sera positive. Cette analyse est vraiment complémentaire aux examens d’imagerie. Si les symptômes de céphalées sont plus avancés, passer par l’analyse LCR est obligatoire. Si l’IRM indique que le patient souffre de céphalées en coup de tonnerre, il est indispensable de réaliser l’analyse LCR. Cela permet d’avoir des résultats plus précis. Afin que les médecins prescrivent le traitement idéal et efficace pour guérir rapidement un patient souffrant de céphalées, la précision de ces résultats est d’une grande importance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *